Naturellement, le sol est toujours couvert (il y a peut-être des exceptions, mais nous ne les connaissons pas). Soit il est colonisé par des plantes couvrant le sol (mousses, lichens, plantes herbacées etc.), soit recouvert de matière organique comme en forêt (feuilles mortes).

schéma-cercle-vertueux-couverture-du-sol
Couvrir le sol : un cercle vertueux

L’intérêt de couvrir le sol

  • Le sol est nourri par la transformation de la matière organique en humus.
  • La terre est protégée du soleil et de la pluie. On évite dès lors ce qu’on appelle la battance.
  • Cela limite la germination des adventices si l’épaisseur est suffisante.
  • Les insectes et autres animaux du sol sont protégés. Les lombrics par exemple n’aiment pas la lumière, mais se nourrissent de matière organique et creusent des galeries verticales; ils aèrent ainsi la terre et fertilisent le sol.

Nous décrivons d’autres processus naturels ainsi que la vie du sol : lire l’article

Schéma d’interaction

schéma : pourquoi couvrir le sol?
Les effets bénéfiques de la couverture du sol

En résumé

Couvrir le sol, c’est le protéger et le nourrir, ainsi que les insectes qui y vivent. Ces insectes sont les ouvriers du sols, ils creusent des galeries, ainsi le sol devient perméable et retient plus d’eau. Et comme plus d’eau, c’est plus de vie, les plantes pousseront mieux, produisant plus de biomasse, qui peut servir à nouveau de nourriture pour le sol, créant un cercle vertueux où la terre produit de plus en plus, sans travail supplémentaire. 😉


Pour en apprendre davantage, suivre notre prochain stage d’initiation à la permaculture, ou nos ateliers-jardinage.

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partager cet article sur vos réseaux.