1. Soigner la terre
  2. Rencontrer Dame Nature
  3. Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent?

Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent?

par | 3 avril 2020 | 30JoursPourYPenser, Rencontrer Dame Nature | 2 commentaires

De nombreux faits portent à croire en l'intérêt de la marche pied nu, mais...Quel tabou! Voyons ces faits pour mieux aborder ce débat ensemble.

Temps de lecture : 10 minutes

#30JourPourYPenser Numéro 12

C’est le moment de nous donner vos avis! Avec cet article, j’espère ouvrir un débat et discuter d’un tabou : la marche pieds nus. Essayez de marcher pied nu dans une rue fréquentée ne serait-ce que 5 minutes, et vous aurez confirmation que c’est un tabou!

Avant tout, sachez que je ne suis pas kiné! Cet article est l’invitation à discuter, d’une personne éprise de liberté, et motivée à discuter de ce qui importe : la santé, le bien-être, une vie simple et naturelle.

Marcher en chaussure : depuis quand le fait-on?

Premièrement, le genre Homo marche depuis 2,5 millions d’années1. Une étude2 suggère que les hommes du Paléolithique Moyen Supérieur (environ 30 000 ans avant JC) de certaines régions du monde portaient des objets aux pieds pour se protéger. Malgré ce, l’étude semble faire apparaitre que la souplesse des pieds était préservée.

chaussures stylées du passé

Donc, nous savons déjà que l’être humain, dans son histoire, a passé environ 0,10% de sa vie pied nu, ce qui est peu!3

Marcher pieds nus : les faits

Callosités, protection, sensibilité

La vidéo qui suit montre des explications d’une étude4 menée par une équipe de Harvard au Kenya. Il s’agissait de comparer populations nus-pieds, et populations chaussées de la même région (Vidéo en anglais, mais vous pouvez activer les sous-titres en français).

Grossièrement, Il en ressort que les pieds nus ont des callosités s’épaississant, mais la sensibilité ne semblerait pas impactée; on pourrait donc marcher pied nu sans (jamais?) avoir besoin de supprimer ces callosités5 .

Santé physique, acupression, réflexologie

Le pied est fait de nombreux os, terminaisons nerveuses, muscles etc. Et tout groupe musculo-squelettique non sollicité s’atrophie. Par exemple, j’ai vu une personne plâtrée de la jambe pendant un mois se retrouver avec la jambe toute molle après avoir été déplâtrée, avec la quasi-incapacité d’utiliser sa jambe sans rééducation!

Ainsi, la plupart des chaussures que nous portons défavorisent l’expression complète du pied, ce qui peut mener à une forme légère d’atrophie. Qu’en est-il de la corrélation entre accidents domestiques et le fait de porter régulièrement des chaussures? Je serais très curieux de le savoir. Au contraire, la marche pied nu, par la pression exercée sur le pied, favoriserait une meilleure circulation de manière générale. En revanche, je manque cruellement de connaissances à ce sujet et préfère vous renvoyez vers différentes pistes de recherche : voir la recherche ici.

Proprioception

Ce mot désigne la perception de la position des différentes parties du corps. Notez que cela peut être conscient ou non. Les pieds sont notre interface avec le sol; est-ce pour cela qu’ils sont aussi très fournis en terminaisons nerveuses? (cf. l’effet de bordure).

Pour bien comprendre la logique derrière ça, voici comme d’habitude une petite illustration!

La chaussure amenuise nos possibilités d’utiliser toutes ces terminaisons pour percevoir le plus finement notre environnement. Cela revient à comparer un circuit imprimé qui rentre dans une poche, à un engin de guerre de gaming!

Mise à la terre (earthing)

Nous, être vivants, sommes conducteurs d’électricité. Pour illustrer ce que serait la mise à la terre pour nous, imaginez un éclair.

L’éclair résulte d’une surcharge électriques contenues dans l’eau qui forme les nuages.

La ramification créée par l’éclair représente en quelque sorte le chemin le plus simple pour relier l’éclair au sol, et ainsi décharger cette énergie « en trop ». Eh bien, nous aussi avons besoin d’évacuer les surtensions, et c’est en étant en contact pied nu avec le sol que nous le faisons.

Plusieurs études suggèrent les bienfaits de cette mise à la terre pour les humains 67 :

De nouvelles preuves montrent que le contact avec la Terre – qu’il soit à l’extérieur pieds nus ou à l’intérieur connecté à des systèmes conducteurs mis à la terre – peut être une stratégie environnementale simple, naturelle et pourtant profondément efficace contre le stress chronique, le dysfonctionnement du système nerveux autonome, l’inflammation, la douleur, le manque de sommeil, le VRC perturbé , le sang hypercoagulable et de nombreux troubles de santé courants, y compris les maladies cardiovasculaires. Les recherches effectuées à ce jour soutiennent le concept selon lequel la mise à la terre ou la mise à la terre du corps humain peut être un élément essentiel de l’équation de la santé avec le soleil, l’air et l’eau propres, les aliments nutritifs et l’activité physique.

Earthing: Health Implications of Reconnecting the Human Body to the Earth’s Surface Electrons

Remise au présent

Nous quittons désormais la science pour rencontrer l’intuition. En marchant pieds nus, je suis frappé par la facilité par l’amélioration rapide de mon attention. La nécessité de faire attention à mes pas est un outil simple pour réveiller ses sens et son intégration au moment présent. Cela peut aider à relativiser une situation (conflit, frustration, colère, etc.)8 .

A lire aussi :  3 classiques de la permaculture pour l'abondance au jardin

Pourquoi serait-ce un tabou?

Voici mes hypothèses, qui décrivent aussi les risques potentiels de ne pas porter de chaussure :

  • Rang social : nos chaussures seraient un indice
  • Santé : nous considérerions qu’être pied nu pourrait être risqué (marcher sur du verre, sur des excréments, etc.
  • Confort : par suite d’une acculturation à la chaussure, nous avons perdu une part de notre force plantaire, et avons du mal à y revenir (comme quand j’ai découvert la direction assistée sur les voitures…)

Mon coup de gueule

Pour conclure, je suis extrêmement irrité quand je constate que marcher pied nu dans la rue provoque des réactions et des observations. Ainsi, malgré la cohérence de cette pratique au vu des faits évoqués ici, cela reste tabou. A vrai dire, J’aimerais être libre de le faire sans attirer les regards, étant convaincu du bien-fondé de cette démarche. Avez-vous eu affaire à cette situation? Avez-vous des informations pouvant nous aider à faire progresser cette pratique? C’est à vous!


A propos de la série #30JoursPourYPenser

Pendant le confinement lié au Coronavirus : 30 jours, 30 articles, autour de la nature et de l’humain, pour comprendre et dessiner un monde durable et joyeux !

La meilleure façon de nous suivre :

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo#Bip%C3%A9die_du_genre_Homo []
  2. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0305440307002476?via%3Dihub []
  3. En revanche, ce dont l’étude parle semble ne pas être une chaussure mais plutôt une sandale, la plus ancienne chaussure découverte aurait plutôt 5 500 ans : https://www.lemonde.fr/planete/article/2010/06/10/la-plus-vieille-chaussure-du-monde-decouverte-en-armenie_1370910_3244.html []
  4. https://www.nature.com/articles/nature03052 []
  5. Un article du site de Harvard décrit l’étude : https://news.harvard.edu/gazette/story/2019/06/harvard-evolutionary-biologist-daniel-lieberman-turns-his-attention-to-walking/?utm_medium=Feed&utm_source=Syndication []
  6. https://www.hindawi.com/journals/jeph/2012/291541/?viewtype=print&viewclass=print#conclusion []
  7. http://www.groundology.es/research/earthing_human_physiology_2006_pt1.pdf []
  8. A ce propos, un exercice de méditation classique consiste à marcher en pleine conscience des pas effectués []

2 Commentaires

  1. Brun

    marcher pieds nus sur le sable, l’herbe, la terre, sur les galets, chez soi… : réflexologie naturelle…reconnexion avec la terre pour mieux ressentir sa force sur notre corps !
    Par contre, dans la rue, même pas envie car cela présente plus de risques ! bitume chaud, bouts de verre, excréments de chien, crachats…

    Réponse
  2. ô2

    Bonjour.

    Je partage les sentiments de Brun !

    Petite anecdote qui ne fait pas avancer le débat, mais soulève plus de questions : peut-on être pieds-nus partout ?
    En Australie, sur la côte Est, je suis restée 3 mois pieds-nus (tellement agréable !), mettant juste des chaussures pour aller au boulot (ménages, permaculture & landscaping obligent, avec la faune locale ^^).
    J’y ai subi les plus belles crevasses de ma vie (talons) ! Une fois guérie des crevasses, j’ai attendu un peu puis retenté… nouvelles crevasses direct !
    Etait-ce le sel en quantités relatives dans les rues du fait de la « proximité » d’une plage (jamais eu ce souci là en France) ?
    Ou y avait-il des bactéries & autres, particuliers au sol australien, face auxquels ma flore épithéliale plantaire ne savait pas résister ?
    Ou était-ce simplement le fait de marcher aussi dans les rues potentiellement sales (c’est là que je rejoins Brun) ?

    Les premières choses à faire à mon sens pour faire évoluer cette pratique serait développer le respect des rues & de leur propreté … Y a du boulot ^^

    Une triste limite toutefois au barefooting : notre société voit augmenter (ou du moins compter) les cas d’hyperlaxie, pieds plats, lombalgie et autres scolioses, … Impossible pour de nombreuses personnes de se déplacer sans semelles orthopédiques à partir d’un moment. Ce n’est donc probablement pas fait pour tout le monde, à part ponctuellement, et donc en lieux choisis …

    En tout cas, ce qui est vrai c’est que c’est un critère social aujourd’hui … et à portée du jugement de tous.
    Qui dit jugement commun, dit subjectivité, influencée par de nombreux éléments superficiels & raccourcis liés à notre histoire, qu’il s’apparente souvent à de la bêtise.
    Une autre solution serait d’apprendre au gens de ne pas juger hâtivement sans se renseigner au préalable. Utopie ? Probable =P.
    Mais une voie s’en rapprochant … l’éducation ! (déformation professionnelle ? Naaaan du tout 0=) )

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Biais cognitifs : sommes-nous condamnés au conflit? - Natura-Lien - […] – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? – […]
  2. Rafraîchir sans climatisation : s'inspirer de la nature - Natura-Lien - […] – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? – […]
  3. Un jardin en Permaculture 5 ans après (Vidéo) | Natura-Lien - […] – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? – […]
  4. Fabriquer un four solaire en 1 heure avec les moyens du bord | Natura-Lien - […] Jour 12 – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? […]
  5. Qu’est-ce que la Permaculture? (vidéo) | Natura-Lien - […] Jour 12 – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent?  […]
  6. Le monde (dingue) des graines | Natura-Lien - […] Jour 12 – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? […]
  7. S’inspirer des motifs et cycles naturels (principe de permaculture) | Natura-Lien - […] Jour 12 – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? […]
  8. Et si on réparait nos vélos ensemble? (Interview Audio) - Natura-Lien % - […] Jour 12 – Devrions-nous marcher pieds nus plus souvent? […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo sans texte de Natura-lien

Natura-lien

Créons l'avenir que nous voulons

Un réseau local et un pôle d'aide au développement de pratiques écologiques, afin de tendre vers une société soutenable et épanouissante.

Basés à Béziers, actifs en Hérault, nous traitons 3 domaines : soigner la terre, habiter durablement, et être-ensemble.

Nous accompagnons tout projet écologique, économique, social, à travers de nombreuses actions : conseil, conception, formation, animation, conférence, vidéo, etc.

Formulaire de contact

Vous aimerez peut-être…

Toutes nos prestations

Un pôle d'aide à tout projet qui prenne soin de la terre et des personnes.

Partager cet article