0

J’ai rédigé un mémoire dans le cadre du Diplôme de Permaculture Appliquée (DPA), de l’Université Populaire de Permaculture. Aujourd’hui, il existe mille façons de partager de l’information, mais toutes ne respectent pas l’éthique et les principes de la permaculture, et c’est ça que je vais développer aujourd’hui : la permaculture des logiciels. Et je vais prendre Tiddlywiki comme exemple.

Un carnet de notes web non-linéaire pour saisir, organiser et partager des informations simples ou complexes.

Tiddlywiki.com

Plus utile qu’il n’y parait

A priori, tout cela semble n’avoir aucune portée tangible: ce n’est pas un champ transformé en oasis, ni le design d’une communauté humaine…

Pourtant, rendre l’expérience et la connaissance plus accessible en choisissant un format adapté a une portée énorme; la connaissance possède un potentiel énergétique infini, au contraire d’un gisement de pétrole ou d’une stère de bois. Donc, la partager est une des plus grandes formes de militantisme écologique que l’on puisse faire – si cela s’accompagne de sagesse collective.

Pour cela, j’ai choisis Tiddlywiki et nous allons voir ses avantages et les principes de la permaculture que ce logiciel respecte, sans le savoir sûrement. 😉 Nous parlerons aussi du logiciel libre.

Structure : le cerveau humain (patterns)

La structure de Tiddlywiki est non-linéaire. Chaque article peut contenir tout type de donnée (image, texte, pdf, vidéo…), qu’on peut les lier de de bien des manières. Ainsi, le document n’est plus un simple fil conducteur que l’on suit de manière “imposée”. Au contraire, c’est une table de lecture dynamique où l’on choisit son chemin, selon ses réflexions et envies.

En fait, cela semble mieux correspondre au pattern de labyrinthe en 3D du cerveau humain; je pense que ça ne peut qu’être plus efficace à l’usage.

Pour résumer, Tiddlywiki permet un processus d’écriture type mindmapping (cartes mentales en français).

Résister au temps (ne pas produire de déchets)

Cet outil est présenté comme Future Proof par son concepteur. (résistant au futur)

Avant d’argumenter, comment fonctionne Tiddlywiki? C’est un unique document au format HTML, contenant tous ses composants et fonctionnant donc seul, sans besoin d’infrastructure extérieure (une allégorie de l’autonomie chère à la Perma?)

Tant que vous avez de l’électricité pour allumer un ordinateur, vous pourrez l’ouvrir et le verrez dans 30 ans comme vous le voyez aujourd’hui. C’est en ce sens que je considère ce logiciel comme un service durable.

Versatilité

La versatilité est l’un des principes bien connus de la permaculture : “chaque élément remplit plusieurs fonctions”. Eh bien, vu que mon mémoire est un élément de mon système, pourquoi en serait-il autrement? Voyons cela de plus près.

Pour en savoir plus sur le principe de versatilité : un article sortira prochainement!

Du site de vente en ligne de sushis à la thèse de philosophie accessible hors-ligne, Tiddlywiki est adaptable à de nombreux usages. De plus, la question du partage a suscité mon enthousiasme!

Comme évoqué plus haut, un seul fichier en .html suffit. On peut le stocker et l’afficher sur n’importe quel PC, smartphone, tablette…De plus, fait remarquable dans le monde numérique: quelque soit votre matériel, vous avez à coup sûr un navigateur ou lecteur html (même sur de l’ancien matériel).

Ainsi, Finit les problèmes de compatibilité ou la nécessité d’avoir le logiciel adapté. Nous sommes mieux protégé contre l’obsolescence programmée, grâce à sa versatilité.

Logiciels libres : une lutte pour protéger nos droits.

Les logiciels libres sont accessibles à tous, et soutenus par des communautés bénévoles. Ils garantissent le respect de la vie privée et la gratuité. D’un point de vue éthique, ce n’est pas anodin! Car au contraire, de nombreux logiciels sont conçus pour exploiter nos biais cognitifs et augmenter notre consommation. A ce sujet, voir l’excellente série documentaire “Dopamine“, sur Arte. Où est le soin à l’humain et le partage équitable, face à ces machines à capter l’attention?


A propos de la série #30JoursPourYPenser

Pendant le confinement lié au Coronavirus : 30 jours, 30 articles, autour de la nature et de l’humain, pour comprendre et dessiner un monde durable et joyeux !

La meilleure façon de nous suivre :

0

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partager cet article sur vos réseaux.