La sociocratie est le mode de gouvernance que nous avons adopté. Nous l’avons inscrite dans nos statuts et vous pouvez lire cet article ici : gouvernance Natura-lien.

Les piliers de la Sociocratie

Cercles semi-autonomes

Gestion par consentement

Double liens

Election sans candidats

Pourquoi choisir la sociocratie?

Choisir la sociocratie, cela part d’une intuition. Si des individus affirmés et responsables se mettent au service d’une cause, un processus adapté leur donnera force et souplesse pour mener à bien leur vocation. Certaines structures conventionnelles peuvent dégrader l’intégrité de ses membres, les freiner dans l’accomplissement de leur mission, par une organisation trop statique.

Nous trouvons que la Sociocratie répond en partie à ces problématiques car elle est dynamique, évolutive; Les sujets sont discutés, puis mènent à des propositions (tout membre peut en faire), lesquelles sont explicitées. Puis l’on décide si on est prêt ou pas à accepter. Chacun peut émettre une objection, pour peu qu’elle soit argumentée. Partant de l’objection, on affine la proposition jusqu’à ce que chacun soit prêt à s’y engager.

La force majeure de ce dispositif, est aux antipodes d’une organisation où les “ordres” sont subis (parfois sans même les comprendre). Ici, si il n’y a pas d’objection, cela veut dire que tout le monde comprend et approuve la décision. Finalement, Nous pensons qu’un membre sera bien plus disposé à agir efficacement et avec joie, dans ce cas de figure.

Détail des 4 piliers de la sociocratie

Structure

La structure est composée de cercles semi-autonomes d’individus. Chaque cercle poursuit un but identifié par le CA ; Il définit ensuite sa vision, sa mission, ses objectifs, la mesure de ses résultats, par son propre système d’information et d’éducation.

Prise de décisions en mode sociocratie

Toutes les décisions sont prises au consentement (zéro objection valablement argumentée). Si objection, L’objet de la décision sera retravaillé jusqu’à ce que le consentement sans objection puisse être atteint. Si le consentement est trouvé, tous les membres du cercle s’engagent à assumer la décision. Ce fonctionnement permet au groupe de fonctionner même si tout le monde n’est pas présent aux réunions, pour peu que la proposition ait été faite aux membres absents et qu’un consentement écrit ait été retourné.

Élections sans candidat

Chacun des membres du groupe désigne la personne qu’elle souhaite élire. Personne ne peut être candidat à priori. La nomination est argumentée et ouverte au sein du cercle. L’élection finale se fait au consentement.

Double lien

Chaque cercle est relié à au moins un autre par un double-lien. Ainsi, pour chaque cercle :

  • Un responsable de cercle est désigné par un cercle de rang supérieur
  • Un délégué est désigné pour assister aux réunions du cercle de rang supérieur

En conclusion

A nos yeux, la sociocratie est un modèle simple mais efficace d’organisation, de par la souplesse de ses processus et le respect de ses membres. Nous partons du principe qu’un membre heureux est forcément productif, mais qu’un membre productif n’est pas forcément heureux. Et c’est cela qui nous invite à choisir ce mode de gouvernance. Notons quand même que la formation de ses membres est important pour une application réussie. En effet, il est par exemple inhabituel pour beaucoup d’avoir autant de pouvoir dans une organisation! Donc, beaucoup n’osent pas proposer des choses, ni même les discuter. Ils restent à leur place, ce qu’à notre avis la société encourage parfois malgré elle.

Alors, pourquoi ne pas essayer des méthodes qui permettent de servir la vie, telle la sociocratie?!


  • En savoir plus sur notre gouvernance, voir l’article ici.
  • En savoir plus sur la sociocratie, voir le lien suivant.

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partager cet article sur vos réseaux.